BeTrue Agency: l’agence de communication au service des start-ups

Dans cette interview exclusive, je donne la parole à Cécile Guyart, co-fondatrice de l’agence de communication BeTrue Agency. Elle nous parle de son parcours, de sa passion pour son métier et nous donne des conseils pour réussir dans le monde de la communication.

Cécile Guyart, co-fondatrice et directrice de l’agence BeTrue

Bonjour Cécile, vous êtes directrice et co-fondatrice de l’agence de communication BeTrue Agency. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours ?

J’ai suivi un BTS puis un DSAA en design et stratégie de communication à l’école Estienne de Paris. Immédiatement après l’obtention de mon diplôme, j’ai pu intégrer le service communication de la mairie du 13e, d’abord en stage puis en CDD. Cette expérience m’a permis d’aborder une année de projets divers que ce soit en graphisme, événementiel, communication politique, édition… Mais à 22 ans, mon rêve était principalement d’intégrer une agence de publicité comme directrice artistique. J’ai donc saisi une première opportunité puis une autre et c’est ainsi que j’ai pu acquérir de l’expérience en agences. Pendant près de 8 ans, j’ai travaillé sur les volets stratégiques et créatifs de nombreuses campagnes print, TV et digitales pour des marques nationales et internationales. J’ai pu, entre autres rencontrer Gérard Caron, un designer que j’admire profondément, qui a su me communiquer son amour du branding. Cette rencontre a été le point de départ de ma spécialisation en design et stratégie de marque.

Au cours de mon parcours, j’ai aussi pu compléter mes compétences techniques par différentes formations professionnelles en ergonomie web et métiers de l’audiovisuel. Je pense en effet qu’il est important de bien comprendre les différents aspects des supports que l’on rencontre, leurs spécificités, leur fonctionnement, car la communication des marques se doit d’être, aujourd’hui, cross media, c’est à dire qu’elle doit favoriser la synergie entre ses supports pour pouvoir donner plus de force à son message.

En tant que créative, cela me permet d’adapter le message à véhiculer avec justesse, d’être plus créative. Cela me permet aussi aujourd’hui, en tant que directrice d’agence, de pouvoir encadrer avec crédibilité mes différents prestataires techniques.

Pour quelles raisons avez-vous décidé de créer votre propre agence ?

Cette décision est un peu venue d’elle-même à vrai dire.

Quelques années auparavant, je m’étais installée avec ma famille à Montpellier, une ville vivante que j’adore pour son effervescence, sa jeunesse, son dynamisme. Elle a la particularité d’abriter de nombreuses startups et qui mieux qu’une startup nécessite de définir clairement sa stratégie de marque et son identité ?

De mon côté, je cherchais à donner du sens à mes compétences. J’aime me sentir utile et résoudre les problèmes de mes clients. Créer mon agence, c’était une façon d’apporter ma pierre à l’édifice en aidant des entrepreneurs à se lancer grâce à mon expertise.

En effet, je rencontre de nombreux jeunes créateurs portés par l’envie de bien faire, mieux que leur prédécesseur, dans leur domaine de marché. Je parle de démarche RSE : des produits bio ou made in France, une mode éthique, une production éco-responsable…  des initiatives authentiques, humaines et responsables. C’est mon rôle de les accompagner et de les aider à définir leur communication, leur contenu de marque, pour propager efficacement leur message.

Avec l’appui d’un développeur web, d’une stratège et d’une autre DA, j’ai donc monté mon agence dont le nom est à l’image de nos valeurs. BeTrue. Être vrai. Être sincère.

BeTrue Agency est une agence de communication spécialisée en branding, qu’est-ce qui différencie BeTrue de ses concurrents ?

La cohérence pour commencer. En effet, notre accompagnement débute toujours par l’identité de marque de notre client. Pour communiquer efficacement il est vraiment primordial de comprendre son entreprise, ce qui la différencie de ses concurrents et pourquoi elle existe, quelle est sa valeur ajoutée. Aujourd’hui, très peu de clients en ont conscience ou sont capables de le formuler. Se positionner, c’est aussi être capable de faire son choix parmi de nombreux arguments. “Un support, un visuel, un message”. Vouloir trop dire c’est risquer de noyer son message principal dans un flot d’informations. A vouloir trop en mettre on finit par appauvrir son message.

Notre rôle est d’aider les marques et les entreprises à clarifier leur positionnement pour ensuite pouvoir assurer une vraie cohérence entre tous ses supports, à concevoir de manière synergique. C’est grâce à la cohérence de son discours qu’une marque peut se faire entendre, donc émerger.

Malheureusement, lorsque nous reprenons des clients existants, nous nous rendons compte que très peu d’agences font l’effort de poser ces bases en amont. Beaucoup vont livrer un logotype, un support, sans rechercher cette vision d’ensemble. Cela ne peut fonctionner correctement.

Par conséquence, ce qui nous différencie aussi, c’est l’envie de bien faire je dirais. Cela vient principalement du fait que nous avons 30 ans de moyenne d’âge. Nous avons encore l’énergie et l’envie de proposer de vraies solutions à nos clients, de sortir des idées préconçues. Nous ne négligeons aucun projet, même les budgets les plus faibles.

Notre niveau d’exigence aussi et notre confiance mutuelle. Nous nous sommes rencontrés sur Paris où nous nous sommes habitués à des rythmes exigeants. C’est d’ailleurs notre conscience professionnelle qui est à l’origine de notre amitié, née bien avant BeTrue.

Enfin nos expériences passées et la rigueur de nos méthodes de travail. Nous possédons des compétences vraiment complémentaires, nourries par la diversité de nos parcours pour des clients variés, pour certains côtés agence, pour d’autres côté annonceur. Aucun de nos choix n’est dû au hasard. Nous pouvons tout argumenter même si le client reste le décisionnaire final. Et nous ne perdons jamais de vu les questions essentielles pour tout support : quel message ? Pour qui ? Pour quoi ? Dans quelle condition sera-t-il vu ? Etc. Cela peut paraître une évidence et pourtant, récemment encore un de mes clients m’a avoué n’avoir jamais abordé ces questions-là avec sa précédente agence.

Création de l’identité de la marque LyneBox

Pourquoi avez-vous choisi de cibler des start-ups plutôt que des PME ou des grandes entreprises ?

J’ai répondu à la question précédemment, lorsque j’évoquais Montpellier. Pour compléter donc, la stratégie de marque et le branding peuvent vraiment être un accélérateur de réussite pour une startup, surtout en phase de lancement. Aujourd’hui, le profit n’est plus l’unique moteur. Les attentes évoluent. Une marque doit créer du sens, avoir des valeurs. C’est là où le contenu de marque a une réelle importance et doit valoriser les actions de la marque, sous réserve bien sûr que la marque joue franc jeu en restant honnête dans son discours en faisant réellement ce qu’elle dit.

Que recherchent vos clients lorsqu’ils s’adressent à vous ?

La majorité apprécie cette vision d’ensemble que nous apportons. Le fait que nos identités visuelles se construisent à partir de l’identité de marque que nous définissons en amont. Notre méthode de création suit un cheminement rigoureux qui, une fois encore, assure une totale cohérence dans la démarche. Lorsque nous proposons des identités à nos clients, tous les aspects sont abordés : discours, ton, logotype, charte graphique, univers visuel etc. Tout comme une personne se définit par son caractère et son aspect physique, une marque se construit sur une personnalité et une identité graphique. C’est ce qui lui donne tout son charisme.

Film & visuels réalisés pour la marque Atelier Unes

Quelle est la journée type d’une directrice d’agence ?

C’est amusant car j’ai déjà eu exactement la même question dans une précédente interview. Ma réponse sera donc sensiblement la même. Il n’y a pas de journée type, en tous cas dans mon cas. Mon rôle principal est de gérer la relation client. En effet, il est vraiment important pour moi de ne pas déléguer cette partie pour éviter toute forme d’interprétation qui serait rendue possible par des intermédiaires. Cela me permet de mieux cerner les projets, les clients et de poser directement les bonnes questions. Je suis donc très souvent sur les routes, en rendez-vous ou au téléphone.

J’ai la particularité également d’intervenir à tous les niveaux des projets : que ce soit en phase de conception ou de création. Je prends les décisions finales. Je peux même prendre en main complètement certains projets selon les pics d’activité de l’agence. Je ne pense pas que ce soit le cas dans beaucoup d’agence où la création est souvent déléguée.

Et bien évidemment, il peut m’arriver de consacrer des journées aux diverses tâches liées à la gestion d’une entreprise : facturation, comptabilité, gestion administrative…

Quels aspects aimez-vous le plus dans votre métier ?

La reconnaissance client, mais cela est, je pense, intimement lié à ma personnalité. Quand les clients nous remercient spontanément, nous font part des retours positifs de leurs propre clients, nous recommandent… Un simple mail de remerciement peut égayer toute une journée ! Et lorsqu’il nous dise qu’ils perçoivent déjà les résultats de notre intervention, c’est encore mieux.

Et la variété des projets. Il n’y a aucune forme de monotonie. Lorsque nous prenons un client en main, c’est tout un métier qu’on découvre, via le benchmark, l’analyse du marché, les nombreuses lectures à ce sujet. C’est très enrichissant. A titre d’exemple, ces derniers mois, je suis devenue incollable sur les bienfaits de nombreuses huiles essentielles, sur la filière recyclage, sur la mission des entreprises adaptées etc. Ma CR est quant à elle très pointue dans tout ce qui concerne la transition énergétique. C’est vraiment une richesse aujourd’hui de pouvoir constamment apprendre, progresser, évoluer dans son quotidien.

Vous communiquez plus sur le web ou via le print ? Pour quelles raisons ?

Pour notre communication personnelle ou pour nos clients ?

Pour BeTrue, nous avons choisi de communiquer principalement par le web car notre expertise principale, le branding, répond à un besoin ponctuel à un instant T. C’est donc sur le web, principalement sur les moteurs de recherche, que les clients nous recherchent. Aujourd’hui 70% de notre clientèle provient de notre site. Le reste vient des recommandations de nos précédents clients.

Pour nos clients, nous recommandons le choix des supports en fonction de leur besoin, de leur secteur d’activité, de leur cible, de l’image qu’ils souhaitent véhiculer, de leur manière de prospecter également. Le plan média est intimement lié à sa stratégie de marque et à ses objectifs. Cependant, il me semble très difficile pour une marque aujourd’hui de se faire connaître sans un minima de présence web.

Parmi toutes les campagnes que vous avez créées, quelle est celle qui a le plus marqué votre esprit ? Et pourquoi ?

Il n’y a pas à proprement parlé de projets plus marquants que d’autres à ce jour. Chacun comporte son lot de découvertes, de challenges, d’intérêts… Voici quelques exemples, plutôt orienté branding car cela reste notre expertise principale.

Pour Naturels Cosmétiques, en 2017, nous devions revoir l’identité visuelle de cette marque bio et naturelle, existante depuis 7 ans et bien connue aux Antilles. La problématique était de moderniser le logotype, les packagings, le eshop, sans bousculer les repères de ses habitués.

Pour Lynebox, en 2018, l’idée était de créer un positionnement et une identité marquante en respectant les codes fashion du secteur pour que la marque puisse rapidement attirer sa cible, en particulier sur instagram. Quelques mois après son lancement, le succès semble déjà au rendez-vous avec de nombreuses retombées, notamment grâce aux influenceuses.

carte de visite, papier à en tête et enveloppe crées pour la marque LyneBox

Pour Atelier Unes, en 2018 également, il s’agissait de réaliser le film et les visuels de leur campagne Ulule. A la fin de la campagne, cette marque de mode éthique avait atteint le double de ses objectifs.

Enfin, pour notre client actuel, tout le challenge consiste à trouver les mots justes pour convaincre une cible B2B, préoccupé par la pérennité de sa propre entreprise, à changer ses habitudes pour produire de manière plus responsable pour les hommes et la planète… Après avoir redéfini leur positionnement et lifter leur logotype, nous sommes en cours de conception de leur brochure, outil indispensable pour leurs rendez-vous commerciaux. C’est un très beau sujet car il concerne un véritable enjeu sociétal.

Comment imaginez-vous votre agence dans 5 ans ?

J’espère que BeTrue sera reconnue pour la qualité de son travail et pour ses capacités d’innovation. Nous nous efforçons tous les jours d’agir dans ce sens en conservant une veille constante sur les avancées technologiques, notamment digitales.

Pour vous, quelles sont les qualités à avoir lorsque l’on veut se lancer dans la création d’une agence de communication ?

L’expérience ou les connaissances métier pour commencer. C’est important, en interne, de comprendre le rôle de chacun et d’être capable d’estimer le temps nécessaire pour réaliser correctement une prestation. Bien communiquer demande avant tout du temps d’analyse, de réflexion et de recul.

L’exigence, vraiment. Il y a une très forte concurrence, la qualité du travail fourni est fondamentale.

L’écoute, et plus particulièrement lorsqu’il s’agit d’identité de marque. Nous parlons à des créateurs, des chefs d’entreprise. C’est eux, qui, une fois notre mission terminée, devront s’assurer de porter le travail de contenu de marque fourni. Il est donc primordial que la plateforme de marque soit en accord avec leurs motivations, pour être respectée et efficace, que leurs supports de communication soient le prolongement de leur discours commercial pour faire sens.

La flexibilité et les capacités de management. Nous devons gérer la bonne réception des informations clients, essentielles pour pouvoir avancer, et les deadlines imposées. Dans la mesure du possible, il faut savoir faire face à des imprévus, des briefs de dernières minutes, sans négliger la qualité du rendu et le bien-être de ses salariés.

Et enfin, quels conseils donneriez-vous aux personnes qui veulent faire carrière dans la communication ?

Deux conseils.

Le premier est de bien choisir votre premier poste, sans précipitation, car il peut très considérablement orienter votre carrière. En effet, le secteur de la communication étant soumis à forte concurrence, il est très souvent demandé de se spécialiser dans une branche spécifique ou dans un secteur d’activité. Votre premier job vous collera très probablement cette étiquette à votre place.

Le second c’est de toujours lire et rester informer sur les évolutions du secteur et de posséder des bonnes connaissances sur tous les médias, anciens et nouveaux, qui s’offrent à nous. En effet, les supports évoluent très vite, en particulier la communication digitale, et il facile de se sentir vite dépasser. Rien n’est jamais acquis, les auditoires évoluent très vite. Il ne faut jamais cesser de lire, de se renseigner sur les évolutions du métier, de consulter les datas disponibles, pour que vos plans de communication restent toujours pertinents et efficaces. N’oubliez jamais que votre rôle c’est de transmettre le bon message à la bonne cible.

Vous pourriez aussi aimer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *